Découverte Zoopharmacognosie 25 mars 2018

Découverte Zoopharmacognosie appliquée pour les chiens

Qu'est-ce que la zoopharmacognosie ?

Définition: zoo (animal), pharmaco (médicament), gnosie (faculté de connaitre). Processus par lequel les animaux s'auto-soignent au moyen de plantes, terre, insectes… pour traiter ou prévenir des maladies.

Article de Aurélie Sobocinski, le 12.02.2014, publié par CNRS Le Journal https://lejournal.cnrs.fr/articles/ces-animaux-qui-se-soignent-tout-seuls

"Ces animaux qui se soignent tout seuls

Et si les chimpanzés mais aussi les insectes nous mettaient sur la piste de nouveaux remèdes contre le paludisme ou le cancer ? Des scientifiques mènent l’enquête.

Des chimpanzés qui mâchent un morceau d’écorce pour traiter des troubles digestifs ; des dauphins qui se soignent tout seuls d’importantes blessures… Depuis une vingtaine d’années, les observations d’automédication chez les animaux s’accumulent, principalement chez les primates, plus récemment chez les insectes. Et si ces comportements inspiraient à l’homme de nouveaux médicaments ? C’est en tout cas l’objet d’un champ de recherche en plein essor : la zoopharmacognosie ou l’étude des substances naturelles consommées par les animaux à des fins thérapeutiques.

Les chimpanzés consomment certaines plantes pour leurs vertus thérapeutiques

En France, Sabrina Krief est une des figures de proue de cette discipline. Depuis 2000, cette vétérinaire de formation a choisi de se laisser guider dans ses recherches par les chimpanzés. Le déclic ? Peut-être lorsqu’elle découvre, dans la littérature scientifique, que certains singes sauvages ingurgitent des feuilles d’Aspilia : rugueuses et hérissées de petits poils, celles-ci provoquent l’expulsion rapide des parasites intestinaux. Mais c’est surtout sa première expérience au Congo, auprès de chimpanzés orphelins élevés par des humains qui, une fois relâchés en milieu naturel, ont intégré dans leur alimentation des plantes utilisées en médecine traditionnelle, qui pousse la chercheuse à creuser le sujet.

Comment les grands singes « savent-ils » choisir les parties des plantes qui semblent les soigner et éviter celles qui leur sont nocives ? Que contiennent-elles ? Pour trouver des réponses et définir ce qui relève de l’automédication dans ces pratiques, Sabrina Krief va lier l’observation vétérinaire et comportementale des chimpanzés à l’identification des principes actifs en jeu dans les plantes qu’ils sélectionnent pour soulager leurs maux. Avec l’idée, à terme, de tester leur transposabilité à l’homme et de les proposer en vue de concevoir de nouveaux médicaments. Étant donné que nous partageons plus de 98 % de notre bagage génétique avec notre cousin, ce qui est bon pour lui pourrait l’être pour nous. Intéressé par l’originalité de sa démarche, l’Institut de chimie des substances naturelles (ICSN) du CNRS, où la chercheuse a fait ses classes de chimie sous la houlette de Thierry Sevenet, directeur de recherche et pharmacien de formation, lui a ouvert ses portes. Aujourd’hui, ses collaborateurs y poursuivent les investigations.

Pour éliminer certains parasites, les chimpanzés mangent de l’Albizia"

Pour accéder à l'intégralité de l'article rédigé par Aurélie Sobocinski; https://lejournal.cnrs.fr/articles/ces-animaux-qui-se-soignent-tout-seuls

La zoopharmacognosie appliquée pour les chiens

 Texte de présentation de Paulina Druri :

"La douleur modifie le comportement !

Dans l'impossibilité de fouiller leur habitat naturel, les animaux domestiques et captifs ont néanmoins conservé la même capacité démontrée par leurs cousins sauvages : selectionner ce dont ils ont besoin, les quantités nécessaires et la durée souhaitée. L'application de cette science aux animaux domestiques, s'appelle la zoopharmacognosie appliquée.

La zoopharmacognosie appliquée est une thérapie complémentaire utilisant des produits naturels commes les huiles essentielles, les extraits de plantes, les argiles et les algues. Cette approche douce et très efficace pour aborder les maux physiques ainsi que les problèmes de comportement (qui sont très, très souvent liés à une douleur physique)"

Programme :

  • Le comportement d’automédication chez les animaux
  • Les métabolites primaires et secondaires
  • Pourquoi l’intoxication des chiens avec les plantes
  • Les stratégies comportementales d’automédication
  • Les voies d’administration
  • Langage  d’olfaction
  • Interprétation des différents comportements animaliers face aux extraits de plantes
  • Travail pratique sur les problèmes physiques et comportementaux  avec chien(s) pré-selectionné(s) pour l'atelier

Intervenante: Paulina Druri Chien (Presque) Parfait, Certifiée en zoopharmacognosie appliqee canine avec Caroline Ingraham, UK. Mieux connaître Paulina Druri http://www.chienpresqueparfait.fr/

Pour qui : Personnes vivant avec des animaux, bénévoles d'association travaillant avec des animaux, les professionnels du chien, de la médiation animale, de parcs zoologiques, professionnels de la santé animale…

Date: Dimanche 25 mars 2018

Lieu: Notre Dame de Monts

Tarifs : 80€ par personne, 130€ pour une inscription couple

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  •